The Voices of Capgemini Consulting

The Voices of Capgemini Consulting

La protection des données personnelles : un enjeu critique pour les banques

Catégorie Financial Services

Le renforcement du contexte réglementaire en matière de protection des données personnelles, combiné à l’explosion de données induite par la révolution digitale, soulève des questions d’impacts opérationnels pour les banques, en particulier dans trois domaines d’activité : le Know Your Customer, les processus de circulation de données dans des back-offices mutualisés ou avec des partenaires extérieurs, enfin les modèles d’exploitation commerciale des données.

 

En mai 2016, l’adoption de la nouvelle réglementation sur la protection des données personnelles par l’Union européenne (UE) est venue renforcer le cadre réglementaire qui fixe les exigences en la matière à l’égard des entreprises. L’objectif est de garantir à chaque personne le contrôle de ses données personnelles. Le renforcement de la réglementation européenne en matière de Protection des données personnelles (PDP) soulève des questions d’impacts opérationnels pour les banques : celles-ci se voient dans l’obligation de renforcer la gouvernance sur le sujet PDP pour mettre en place un dispositif dédié, capable d’orchestrer efficacement les actions de l’ensemble des acteurs concernés par le traitement de données personnelles (données clients mais aussi données de collaborateurs, prestataires, actionnaires…).

 

Un enjeu plus prégnant dans un contexte de révolution digitale

 

Une des conséquences directes de la révolution digitale réside dans l’explosion du volume de données produites dans le monde qui devrait être multiplié par plus de 40 d’ici à 2020. Par ailleurs, les données personnelles pouvant être collectées sont de plus en plus nombreuses (réseaux sociaux) et plus complexes à structurer.

 

Parallèlement à cette révolution digitale, la conscience des risques pesant sur la protection de la vie privée et des droits fondamentaux en cas de mauvaise utilisation des données personnelles n’a jamais été aussi forte : 90 % des Européens souhaitent la mise en place d’un cadre commun de protection des données personnelles à travers toute l’Europe. On peut citer le cas du piratage fin 2015 des adresses et numéros de sécurité sociale de 15 millions d’abonnés de la filiale américaine de l’allemand Deutsche Telekom au cours d’une cyberattaque chez un de ses sous-traitants, qui démontre l’importance de sécuriser efficacement les systèmes traitant les données personnelles.

 

Lire la suite

A propos de l'auteur

Jean-Charles Croiger
Jean-Charles Croiger

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas cédée. Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque.