À propos du livre

Leading Digital provoque par sa thèse : la prochaine - et imminente - vague d'adoption technologique, portée par la convergence du mobile, des analytics, des medias sociaux, du cloud computing et des systèmes embarqués, fera passer tout ce que l'on connaît déjà pour un simple prélude. D'après ses auteurs - un trio de spécialistes de la transformation digitale au sein des grandes organisations – l’essentiel des commentaires et analyses liées au digital se sont concentrées sur des entreprises des secteurs High Tech et Media, laissant 94% du paysage économique hors du tableau. Ce livre se donne pour ambition de leur montrer la voie.

George Westerman (MIT), Didier Bonnet (Capgemini Consulting) et Andrew McAfee (MIT), soulignent l'opportunité qu'ont ces entreprises en retard sur le digital, d'apprendre de celles qui en ont déjà la maîtrise. En se fondant sur une étude menée auprès de 400 grandes organisations de secteurs traditionnels dans le monde entier, les auteurs analysent comment ces dernières ont mis leur propre transformation digitale au service d'un avantage compétitif et stratégique. Leading Digital détaille comment ces leaders du digital ont transformé leur organisation grâce à des investissements digitaux pertinents, une gouvernance adaptée et une conduite du changement efficace.

 

12 étapes pour devenir un Digital Master


Les auteurs


Didier Bonnet
Andrew McAfee

La maturité digitale concerne tous les secteurs


La maturité digitale est au confluent de deux dimensions aussi liées que distinctes. La première, "la capacité digitale" (digital capabilities), correspond à l'investissement dans des technologies aptes à faire évoluer les modèles opérationnels. La deuxième , "la capacité de leadership" (leadership capabilities), permet de créer les conditions nécessaires à l'adoption du digital à travers l'organisation. La capacité de leadership comprend la vision stratégique, la gouvernance et l'engagement, ainsi que la relation IT/métiers indispensable à l'implémentation du changement technologique.

La maturité digitale par secteur

La transformation digitale obéit à des rythmes différents selon les secteurs.
Les services financiers et la distribution ont subi une transformation majeure suite à l'avènement du e-commerce dans les années 2000. Ces secteurs à la pointe de la transformation digitale innovent grâce aux médias sociaux, aux technologies mobiles et aux analytics : des évolutions vitales, dans la mesure ou le digital et le cross-canal révolutionnent particulièrement les relations entre ces industries et leurs clients.
Les entreprises des secteurs Telecom, Voyage et Tourisme, impactées très tôt par la croissance du Web et la connectivité galopante des consommateurs, ont encore une marge de progression non négligeable pour que le leadership et le management de leur transformation soient à la hauteur de leur intensité digitale.
À terme, tous les secteurs seront assurément frappés par de futures vagues de technologie disruptives.

Quatre niveaux de maturité digitale

Les organisations ayant la maîtrise du digital font preuve d'excellence autant dans le « Quoi » (la nature des investissements dans le digital) que dans le « Comment » (le management et le leadership de la transformation digitale). Les "Débutants" ("Beginners") n'ont réuni que les capacités digitales élémentaires. Il est à noter que leurs performances financières sont en deçà de celles de leurs concurrents.
Les "Fashionistas" quant à eux n'attendent pas trop avant d'agir. Les derniers gadgets du digital font partie de leur panoplie, mais ils manquent cruellement de leadership assumé et de gouvernance, ce qui limite considérablement l'impact de leurs investissements. Il est également courant qu'ils cherchent à revenir sur leurs pas afin d'intégrer et dimensionner correctement leurs assets.
Bien que les "Conservateurs" ("Conservatives") aient de bonnes pratiques en terme de leadership, ces organisations sont victimes d'un excès de prudence qui les empêche de développer une forte capacité digitale. Cette prudence peut s’avérer utile, mais elle peut aussi s’avérer contre-productive puisqu’elle privilégie le contrôle et les procédures internes aux progrès envisageables. Les Conservateurs ont des difficultés à mobiliser le top management – et le reste de l’entreprise - en accordant trop d’importance au contrôle.
Les "Digital Masters" ont surmonté ces mêmes difficultés. Ils savent où et comment investir, et leurs leaders sont déterminés à engager durablement l’entreprise dans la révolution digitale. Ils ont déjà mis à profit leur avantage digital pour distancer la concurrence dans leur secteur d’activité.

 

Découvrez votre niveau de maturité digitale : répondez à notre quiz Leading Digital

 

 

 

À propos des auteurs


George Westerman est Chercheur au MIT Sloan Center for Digital Business.
Didier Bonnet est Senior Vice-President au sein de Capgemini Consulting.
Andrew McAfee est Directeur de recherches au MIT Sloan Center for Digital Business.


George Westerman
Didier Bonnet
Andrew McAfee

Commandez le livre Leading Digital


Turning Technology into Business Transformation
Par George Westerman, Didier Bonnet, et Andrew McAfee
US $30.00 - Couverture rigide
Disponible en Octobre 2014
Livre et ebook disponibles sur Amazon, Barnes & Noble et chez tous les distributeurs.
http://www.leadingdigitalbook.com/